jeudi 3 juin 2021

Revue de presse - 3 juin 2021

CONSEIL NATIONAL DES CHÔMEURS
Radio-Canada - Pierre Céré, porte-parole du CNC en entrevue
Pierre Céré, porte-parole du CNC a donné une série d'entrevues d'un océan à l'autre sur les ondes d'ICI Première, dont celle-ci, au micro d'ICI Saskatchewan pour discuter du constat de l'Organisation Internationale du Travail sur les conséquences de la pandémie sur les travailleurs et travailleuses et de la réponse du gouvernement fédéral.

ASSURANCE-EMPLOI - PCU - PCRE - PCMRE
TVA - Prestation d’urgence: les travailleurs à faible revenu parmi les plus grands bénéficiaires 
Les travailleurs à faible revenu et ceux issus des industries fortement touchées par la pandémie de COVID-19 en 2020 étaient les plus susceptibles de recevoir des paiements de la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Selon le profil démographique dévoilé mercredi par Statistique Canada, environ les deux tiers (66,6 %) des travailleurs du secteur de l’hébergement et des services de restauration en 2019 ont reçu en 2020 des chèques de la PCU. 

TVA - Une bourde à 240 M$ pour l'ARC
Quelque 30 000 travailleurs autonomes ont touché la Prestation canadienne d’urgence (PCU) alors qu’ils n’y avaient techniquement pas droit, car ils avaient déclaré un revenu brut de 5000$ en 2019, plutôt qu’un revenu net de 5000$. Ils n’auront toutefois pas à rembourser l’État puisque c’est l’Agence du revenu (ARC) elle-même qui a commis l’erreur. Elle a réalisé qu’elle avait manqué de «clarté» lorsqu’elle a communiqué les critères d’admissibilités au lancement du programme.

Agence du revenu du Canada - Le gouvernement du Canada annonce un processus de remboursement pour les travailleurs indépendants qui ont retourné la Prestation canadienne d’urgence
Les critères d'admissibilité à la PCU ont été rendus aussi vastes et inclusifs que possible afin que les travailleurs ayant besoin de soutien puissent l'obtenir, en particulier les travailleurs indépendants dont le revenu prend différentes formes. Comme il a été annoncé en février, les travailleurs indépendants qui ont fait une demande de PCU et qui y auraient eu droit en fonction de leur revenu brut ne sont pas tenus de retourner la prestation, à condition qu'ils répondent également à tous les autres critères d'admissibilité. Aujourd'hui, le gouvernement du Canada a fourni d'autres détails concernant la mise en œuvre de cette approche.

ÉCONOMIE
TVA - Hausse du seuil d’accès à l’aide juridique
Le montant maximal que peut gagner annuellement un Québécois afin d’avoir accès à l’aide juridique a été haussé de 3,1 %, afin de refléter la hausse du salaire minimum entrée en vigueur le 1er mai. 

jeudi 27 mai 2021

Revue de presse - 27 mai 2021

CONSEIL NATIONAL DES CHÔMEURS
CNC - L’Incisif - Changement de cap et angles morts
La dernière édition de L’Incisif, l’infolettre du CNC. Il y est question du changement de cap inquiétant de la part du gouvernement fédéral concernant la réforme de l’assurance-emploi et des angles morts des nouvelles mesures temporaires dans le projet de loi d’exécution du budget.

CNC - Témoignage devant le Comité permanent des Finances
Le porte-parole du Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC), Pierre Céré était de retour, de manière virtuelle, devant le Comité permanent des finances de la Chambre des Communes, pour livrer un témoignage dans le cadre de l’étude du projet de loi d’exécution du budget. Il est notamment revenu sur les angles morts contenus par ce projet de loi et a appelé les député.e.s à les corriger, par la reconduction des mesures temporaires fixant un dénominateur à 14 et une période de prestations universelle de 50 semaines.

ASSURANCE-EMPLOI - PCU - PCRE - PCMRE
Radio-Canada - Moderniser l'assurance-emploi
La loi de l'assurance-emploi date de 1996. Selon l'économiste Pierre Fortin et chroniqueur au magazine L'Actualité, le régime doit être simplifié, pour offrir de meilleures prestations aux chômeurs.

Journal de Montréal - Assurance-emploi maladie : passer de 15 à 50 semaines couterait 2G$ de plus par année
La prolongation de la période maximale de prestations de maladie de l’assurance-emploi, passant de 15 à 50 semaines, coûterait plus de 2 G$ par année supplémentaire au trésor public à partir de 2024. 
Selon les modalités du projet de loi, qui doit entrer en vigueur le 1er juillet, le directeur parlementaire du budget (DPB) calcule que le coût estimatif additionnel de la prolongation proposée serait de 1 356 G$ en 2022-2023, chiffre qui passerait à 2 253 G$ dès 2025-2026.

POLITIQUE CANADIENNE
Bloc Québécois - Prestations de maladie de l’assurance-emploi: Le Bloc Québécois rallie les députés à la cause des travailleurs malades
Le projet de loi défendu par Claude DeBellefeuille, députée du Bloc Québécois dans Salaberry–Suroît, a franchi une nouvelle étape importante aujourd’hui à la Chambre des communes. En effet, la Chambre s’est prononcée en faveur de l’étude du projet de loi en comité parlementaire, étape cruciale à l’adoption finale de la proposition bloquiste.

NPD - Déclaration du NPD sur l’évaluation du DPB concernant l’augmentation des prestations de maladie de l’assurance-emploi
La porte-parole du NPD en matière de l'Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l'Inclusion des personnes en situation d’handicap, Daniel Blaikie, à fait la déclaration suivante: « Le NPD accueille favorablement l'évaluation du coût du projet de loi C-265 présentée aujourd'hui par le directeur parlementaire du budget. »
https://www.npd.ca/nouvelles/declaration-du-npd-sur-levaluation-du-dpb-concernant-laugmentation-des-prestations-de

mercredi 19 mai 2021

Revue de presse - 19 mai 2021

CONSEIL NATIONAL DES CHÔMEURS
CNC - PROJET DE LOI D’EXÉCUTION DU BUDGET: « DE DANGEREUX ANGLES MORTS »
« L’analyse du projet de loi d’exécution du budget nous a permis de déceler deux dangereux angles morts dans ces mesures : pour le calcul du taux de prestations, on revient sans détour au statu quo, avec un dénominateur variable fixé par le taux de chômage. Quant à la période de prestations, c’est à toute fin pratique le retour au statu quo et des périodes de prestations trop courtes. Ces angles morts auraient été évités par la reconduction des mesures temporaires fixant un dénominateur à 14 et une période de prestations universelle de 50 semaines », a déclaré Pierre Céré.
http://www.lecnc.com/blog/2021/05/18/loi-dexecution-du-budget-de-dangereux-angles-morts/

Presse-Toi à Gauche - Assurance-emploi – Loi d'exécution du budget « de dangereux angles morts »
Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) invite le gouvernement et l’opposition à corriger les angles morts contenus dans le projet de loi d’exécution du budget concernant les nouvelles mesures temporaires de l’assurance-emploi, prenant le relais des précédentes mesures annoncées en septembre 2020.

ASSURANCE-EMPLOI - PCU - PCRE - PCMRE
Le Manic - Encore un prétexte pour retarder la réforme, selon Action-Chômage
Action-Chômage Côte-Nord dénonce l’annonce de la ministre fédérale de l’Emploi, Carla Qualtrough, indiquant qu’une mise à jour technologique du système de l’assurance-emploi doit être réalisée avant de procéder à une réforme du régime d’assurance-emploi. La coordonnatrice d’Action-Chômage Côte-Nord, Line Sirois, est restée perplexe devant l’annonce du 9 mai.

TVA CMT-CHAU - Serge Cormier déplore les propos de Fernand Thibodeau
Le député Serge Cormier explique qu’il existe plusieurs programmes avantageux pour les travailleurs saisonniers. Depuis septembre, le gouvernement fédéral a modifié le programme d’assurance-emploi et il est maintenant possible pour les Canadiens, de toucher des prestations de 26 semaines allant à 31 semaines avec le projet pilote annoncé l’automne dernier. « Le discours de monsieur Thibodeau est un discours rempli de fausseté. Un discours qui sème l’inquiétude aussi dans la tête des employés et des travailleurs d’industries saisonnières. » a déclaré Serge Cormier.

ÉCONOMIE
Le Devoir - La réinsertion des chômeurs de la pandémie sera difficile
Il ne sera pas si facile de recaser les chômeurs de la pandémie en dépit des besoins pressants de main-d’œuvre de plusieurs secteurs de l’économie, prévient une étude. On croirait, à première vue, avoir la solution à tous nos problèmes à portée de la main. Il se trouve que, d’un côté, il y a encore plusieurs dizaines de milliers de travailleurs sans emploi dans les secteurs les plus touchés par la pandémie de COVID-19 alors que, de l’autre côté, plusieurs secteurs se disent, comme avant la crise, de nouveau freinés dans leur développement à cause du manque de main-d’œuvre. Mais voilà, il n’est pas si simple, pour les travailleurs, de passer des secteurs en difficulté à ceux en pleine croissance.

Radio-Canada - Les chômeurs pandémiques sont-ils la solution au déficit de main-d’oeuvre?
Dans une étude publiée mercredi matin, l’Institut du Québec (IDQ) décortique le marché du travail, sa composition, ses défis et ses complexités. À première vue, affirme la PDG de l’organisme Mia Homsy, l’idée de replacer rapidement et massivement les chômeurs pandémiques peut sembler la solution parfaite à tous ces maux. Toutefois, la réalité s’avère beaucoup plus complexe. Cette solution rapide semble relever de la pensée magique, si on se fie aux constats de l’Institut du Québec. Fondamentalement, selon l’organisme, pour le gouvernement du Québec, les enjeux de développement de la main-d’oeuvre ne font toujours pas partie intégrante de la réflexion sur le développement économique.

mardi 18 mai 2021

Revue de presse - 18 mai 2021

CONSEIL NATIONAL DES CHÔMEURS
CNC - PROJET DE LOI D’EXÉCUTION DU BUDGET: « DE DANGEREUX ANGLES MORTS »
Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) invite le gouvernement et l’opposition à corriger les angles morts contenus dans le projet de loi d’exécution du budget concernant les nouvelles mesures temporaires de l’assurance-emploi, prenant le relais des précédentes mesures annoncées en septembre 2020. « L’analyse du projet de loi d’exécution du budget nous a permis de déceler deux dangereux angles morts dans ces mesures : pour le calcul du taux de prestations, on revient sans détour au statu quo, avec un dénominateur variable fixé par le taux de chômage. Quant à la période de prestations, c’est à toute fin pratique le retour au statu quo et des périodes de prestations trop courtes. Ces angles morts auraient été évités par la reconduction des mesures temporaires fixant un dénominateur à 14 et une période de prestations universelle de 50 semaines », a déclaré Pierre Céré.
http://www.lecnc.com/blog/2021/05/18/loi-dexecution-du-budget-de-dangereux-angles-morts/

ASSURANCE-EMPLOI - PCU - PCRE - PCMRE
Radio-Canada - Assurance-emploi : des travailleurs d'usine lancent un appel à l'aide à Caraquet
Des travailleurs d'usines de transformation de crabe de la Péninsule acadienne demandent la mise sur pied d'un nouveau programme d’aide. Le chef de file des travailleurs saisonniers, Fernand Thibodeau, et un groupe de travailleurs de l'usine Ichiboshi se sont réunis, à Caraquet, pour parler de leur situation devant des journalistes.

Radio Gaspésie - La réforme de l’assurance-emploi toujours attendue
Le Mouvement Action-Chômage accuse le gouvernement Trudeau de retarder la réforme de l’assurance-emploi. Le regroupement reçoit très mal l’annonce du gouvernement à l’effet qu’il mettra à jour l’infrastructure technologique du système de l’assurance-emploi avant même que des modifications en profondeur du régime puissent être apportées. Nadia Mongeon, la coordonnatrice du Mouvement Action-Chômage, affirme qu’il s’agit d’un autre retard, malgré les promesses du gouvernement Trudeau.

TVA CIMT - Frustration des travailleurs d’une usine de crabe
« Aujourd’hui, on veut une aide de 420 heures pour les gens qui l’ont besoin avec 50 semaines assurables pour les saisonniers » réclame Fernand Thibodeau, porte-parole de l’organisme Aide et Soutien au Travailleurs saisonniers. Le porte-parole de l’organisme Aide et Soutien aux Travailleurs saisonniers réclame une nouvelle réforme de l’assurance-emploi immédiatement. « Il faut que le gouvernement fédéral donne une aide pour les gens parce qu’il faut qu’on sorte. S’il n’y avait pas de programme pour les gens, ils auraient seulement 23 semaines assurables » ajoute-t-il.

mercredi 12 mai 2021

Revue de presse - 12 mai 2021

ASSURANCE-EMPLOI - PCU - PCRE - PCMRE
Le Devoir - Des progrès qui doivent rester
Tout indique maintenant que pour le gouvernement Trudeau, la logique du « tout ou rien » prévaudra pour ce qui est de la réforme de l’assurance-emploi (AE). Pas question de procéder par étapes. La correction des iniquités du système actuel devra se faire en même temps que la transformation en profondeur du programme dont on veut faire bénéficier les travailleurs autonomes et à la demande. C’est du moins ce qu’aurait laissé entendre la ministre de l’Emploi, Carla Qualtrough, en entrevue avec La Presse canadienne, disant qu’il fallait d’abord mettre à niveau l’infrastructure technologique vieillissante du système de l’AE avant que des changements entrent en vigueur. Des propos qui ont fait bondir Pierre Céré, du Conseil national des chômeurs et chômeuses, et Samuell Beaudoin, du Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi.

lundi 10 mai 2021

Revue de presse - 10 mai 2021

CONSEIL NATIONAL DES CHÔMEURS
CNC - « UN CHANGEMENT DE VOIE, VERS LA VOIE DE GARAGE? » – LE CONSEIL NATIONAL DES CHÔMEURS ET CHÔMEUSES RÉAGIT AU CHANGEMENT DE CAP DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL SUR LA RÉFORME DE L’ASSURANCE-EMPLOI
Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) s’inquiète du changement de cap du gouvernement fédéral concernant la réforme de l’assurance-emploi, tel qu’évoqué par le projet de loi du budget et par les interventions ministérielles dans les médias lors des derniers jours. En effet, il a été avancé qu’il faudra d’abord mettre à jour l’infrastructure technologique avant toute modification à l’assurance-emploi. « Le système informatique a le dos large, et ce depuis plus de 40 ans », a déclaré Pierre Céré, porte-parole du CNC. 
http://www.lecnc.com/blog/2021/05/10/un-changement-de-voie-vers-la-voie-de-garage-le-conseil-national-des-chomeurs-et-chomeuses-reagit-au-changement-de-cap-du-gouernement-federal-sur-la-reforme-de-lassurance/

ASSURANCE-EMPLOI - PCU - PCRE - PCMRE
Radio-canada - La réforme de l'assurance-emploi prendra un certain temps, avertit Ottawa
L'engagement budgétaire du gouvernement fédéral pour étudier les changements au système de l'assurance-emploi démontre que l'amélioration du filet de sécurité ne peut pas se faire du jour au lendemain, prévient la ministre de l'Emploi, Carla Qualtrough. Le gouvernement a prévu 648 millions de dollars sur sept ans pour financer une mise à jour technologique à long terme du système de l'assurance-emploi, dont les parties les plus anciennes reposent sur un langage de programmation datant des années 1960. Dans le même temps, le plus récent budget fédéral prévoit 5 millions de dollars sur deux ans pour un examen tant attendu de l'assurance-emploi.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1791689/assurance-emploi-chomage-carla-qualtrough

La Presse - La réforme ralentie par l’infrastructure technologique vieillissante
Le gouvernement a prévu 648 millions sur sept ans pour financer une mise à jour technologique à long terme du système de l’assurance-emploi, dont les parties les plus anciennes reposent sur un langage de programmation datant des années 1960. Dans le même temps, le budget prévoit 5 millions sur deux ans pour un examen tant attendu de l’assurance-emploi. Le calendrier de la réforme tant attendue est décevant pour ceux qui réclament des changements plus immédiats.
https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2021-05-09/assurance-emploi/la-reforme-ralentie-par-l-infrastructure-technologique-vieillissante.php

MAC Montréal - LA RÉFORME DE L’ASSURANCE-CHÔMAGE DÉJÀ REMISE AUX CALENDES GRECQUES ?
Et le sapin, vous le voulez comment ? Saignant ou bien cuit ? À lire les propos de la ministre Carla Qualtrough dans la Presse canadienne (9 mai 2021), la réforme promisse en assurance-chômage  semble être un de ses sapins que l’on se fait passer constamment par le l’État depuis très très longtemps. Là, en plus, le gouvernement actuel nous parle de problèmes relié aux technologies qui retarderont la mise en place de nouvelles mesures. Diantre ! Nous ne croyons pas qu’il soit nécessaire de faire appel à Bill Gates en personne pour modifier le système informatique  permettant d’apporter des changements névralgiques à la loi et au règlement pour rendre le système d’assurance-chômage digne d’un pays civilisé. 
http://macmtl.qc.ca/la-reforrme-de-lassurance-chomage-deja-remise-aux-calendes-grecques/

mercredi 5 mai 2021

Revue de presse - 5 mai 2021

CONSEIL NATIONAL DES CHÔMEURS
Le Journal de Lévis - Assurance-emploi : des groupes communautaires de la région demandent des améliorations
Dans le cadre de la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs, Action Chômage de Québec, l'Association de défense des droits sociaux de la Rive-Sud (ADDS Rive-Sud) et le Mouvement Action-Chômage de Charlevoix ont mené des actions de visibilité dans la grande région de Québec, le 1er mai. En plus de prendre part en après-midi à une marche organisée à Québec par plusieurs organismes dans ce but, les groupes ont installé des bannières dans la région. Par cette action, les participants ont réclamé une réforme du régime d'assurance-emploi «afin qu'il soit réellement accessible pour tous les Canadiens».

ASSURANCE-EMPLOI - PCU - PCRE - PCMRE
L’Actualité - Plus simple et moins chiche
Il aura fallu la pandémie de 2020 pour que le gouvernement se rende compte que l’assurance-emploi était incapable de secourir adéquatement les chômeurs lorsqu’une crise économique sérieuse faisait exploser leur nombre et leurs besoins financiers. Le fédéral a dû introduire en vitesse des amendements temporaires à la Loi afin d’accorder de meilleures prestations à davantage de chômeurs. Il faut donc se rendre à l’évidence : l’assurance-emploi a besoin d’être revue et corrigée.

Radio-Canada - COVID-19 : l’industrie du homard sur le qui-vive
Plusieurs variants ont été détectés dans les Maritimes. Les travailleurs d’usine ont une autre inquiétude : en cas d’éclosion et de fermeture temporaire, ils craignent de ne pas avoir accumulé suffisamment d’heures pour toucher l’assurance-emploi. Les gens ici ne peuvent pas se permettre de perdre une heure de travail aux usines de poissons, explique Fernand Thibodeau, porte-parole du comité Aide et soutien aux travailleurs et travailleuses des secteurs saisonniers. La saison de pêche au homard dure normalement 60 jours.
Le Manic - Fête du 1er mai : les travailleurs revendiquent au lieu de célébrer
Selon la coordonnatrice d’Action-Chômage Côte-Nord, Line Sirois, les mesures prises par le gouvernement fédéral lors du dépôt de son dernier budget sont insuffisantes. La revendication première de l’organisme était d’obtenir un seuil d’admissibilité au chômage après 420 heures de travail pour 35 semaines. Rappelons que 80 % des emplois en régions éloignées sont saisonniers, d’où la nécessité d’un accès favorable à l’assurance-emploi sur la Côte-Nord. « Le gouvernement a fini par nous donner cette revendication, mais seulement pour un an.

Journal Le Soir - «À 13,50 $ l’heure, on dit à ces travailleurs qu’ils vont rester pauvres»
Si on peut être mécontent envers Québec pour le faible montant du salaire minimum, on peut aussi se tourner vers Ottawa qui ne semble pas se préoccuper davantage des travailleurs à faible revenu avec son système d’assurance-emploi. « Dans le dernier budget fédéral, on n’a eu que des mesures temporaires. Le seuil plancher pour être éligible à l’assurance-emploi est de 420 heures partout au Canada. On a fait passer les prestations de maladie de 15 semaines à 26 semaines pour des gens qui ont le cancer, mais est-ce que c’est vraiment suffisant pour une personne qui combat le cancer? La revendication du regroupement dont nous faisons partie était d’un an. Finalement, on souhaite une réforme en profondeur du système d’assurance-emploi. »

POLITIQUE CANADIENNE
Le Nouvelliste - Le Bloc dénonce le traitement envers les victimes des fraudeurs de la PCU
Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, et les députés de Trois-Rivières et de Berthier-Maskinongé, Louise Charbonneau et Yves Perron, s’indignent du traitement que réserve l’Agence du revenu du Canada à l’égard des contribuables victimes des fraudeurs de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) qui doivent injustement payer des impôts sur des montants qu’ils n’ont jamais demandés ou reçus.

ÉCONOMIE
La Presse - Des jeunes exigeants et difficiles à retenir
Le taux d’emploi élevé frôlant les 59 % chez les 15 à 24 ans, la pénurie de main-d’œuvre et la séduisante PCU rendent plus difficiles l’attraction et la rétention des jeunes par certains employeurs qui en voient de toutes les couleurs. Au cours de l’hiver, l’un d’entre eux a lancé un cri du cœur sur Facebook, maintes fois écouté, pour faire part de son découragement face à l’attitude et aux demandes des jeunes salariés.